Blog juridique & avocats

Slider

Quelles peuvent-être les compétences d’un avocat ?

L’avocat intervient pour défendre les droits de son client et le représenter. Il pourrait également être sollicité pour des conseils. Pour pouvoir exercer, ce professionnel doit être inscrit au barreau. Il est donc important de vérifier ce point avant d’en choisir un. Envers son client, l’avocat est lié par une obligation de moyen. Il exerce ses fonctions dans le respect des lois et de la déontologie de sa profession.

Les rôles et les obligations professionnelles

Qu’il soit un publiciste ou un privatiste, l’avocat peut endosser plusieurs rôles suivant son expertise et le déroulement de l’affaire. Outre la défense de son client, il le conseille sur les démarches à suivre devant les différentes juridictions. L’avocat peut également assister son client dans la rédaction de contrat ou d’acte sous seing privé. L’avocat en droit de la distribution et contentieux commercial peut quant à lui intervenir dans tous domaines relatifs aux droit du commerce ainsi que celui de la distribution.

Devant les tribunaux, l’avocat représente son client tout en défendant ses intérêts. Au cours d’une enquête de police ou devant le parquet, sa présence est souvent sollicitée. C’est par exemple le cas si son client est impliqué dans une procédure de saisie de bien. L’avocat se charge également de l’intervention entre le vendeur et l’acheteur lors d’une transaction immobilière.

Le métier d’avocat exige une certaine droiture. Ce professionnel doit faire preuve de sérieux et d’engagement pour avoir la confiance de son client. Il est tenu par diverses obligations, notamment :

  • La loyauté et le respect de la vie privée de son client : il lui est interdit de divulguer les informations concernant son client. D’ailleurs, il ne peut pas s’en servir à des fins personnelles ;

  • Le respect de la décision du client : durant un litige, il doit avoir l’approbation du client avant de négocier avec le camp adverse. Il ne peut pas prendre d’initiative sans l’aval de son client ;

  • L’obligation de moyen : l’avocat doit tout faire pour défendre les droits de son client. Il peut être appelé à apporter des preuves ou à aider son client à en trouver ;

  • L’intégrité : il ne peut pas participer à une affaire frauduleuse et illégale sous peine d’être rayé du barreau.

Qualités professionnelles

Le métier d’avocat est une profession libérale. S’il veut se démarquer, l’avocat doit donc être à l’écoute de son client. S’il néglige ce dernier, il risque de perdre sa notoriété. En effet, les recommandations sont l’unique moyen de publicité d’un avocat. Outre l’écoute, il devrait également avoir les qualités suivantes :

Un esprit de déduction

Avant de présenter ses preuves auprès du tribunal, l’avocat doit analyser son contenu. Le but sera d’en faire une arme infaillible contre la partie adverse. Toutes les informations collectées lui serviront pour établir une stratégie juridique bien calée. Ces données lui permettent aussi de trouver des solutions par rapport à la situation de son client et gagner le procès.

Un sens du leadership et du relationnel

La profession d’avocat exige un sens de la communication. Ce professionnel doit être en mesure d’aller vers ses clients, d’entretenir une bonne relation avec son entourage et de gérer son équipe. S’il veut percer dans le domaine, l’avocat doit exploiter au maximum son réseau.

De la patience et un sens de l’empathie

L’avocat peut faire face à des dossiers complexes qui parfois vont au-delà de l’humanisme. Cela ne doit pas le décourager. Il doit garder en tête son principal objectif : lé défense de son client. La patience et le sens de l’empathie sont ainsi de mise. Ces qualités lui permettront de se démarquer de ses confrères.

Une bonne capacité rédactionnelle

Un avocat doit être un bon orateur pour pouvoir plaidoyer. Il devrait également faire preuve d’une bonne capacité rédactionnelle. Pour cause, il sera appelé à rédiger des plaintes, des contrats, des procès-verbaux, des demandes ou des conclusions. Ces actes nécessitent une bonne connaissance des techniques de rédaction.

Les règles de déontologie

Les règles régissant le métier d’avocat sont décrites dans le « Règlement Intérieur National de la profession d’avocat », notamment dans l’article 1. Voici quelques références concernant le critère d’un bon représentant de la loi :

  • Article 1-4 « Discipline » : l’avocat exerce ses fonctions dans le respect des lois. Il doit être juste, intègre et respectueux envers ses clients. Toute désobéissance ou infraction du règlement l’expose à une sanction ;

  • Article 1-1 « profession libérale et indépendante » et 1 bis « visites de courtoisie » : l’avocat travaille librement et sans contrainte de temps. Toutefois, il est tenu de faire une visite de courtoisie à ses confrères et aux juges qui président l’audience ;

  • Article 1-5 « devoir de prudence » : l’avocat doit parfois se fier à son intuition pour conseiller son client dans une solution favorable à ce dernier.

Il est important de les savoir pour bien comprendre le métier.